Mystra et Monemvassia

Nous continuons tranquillement notre découverte du Péloponnèse. Mardi nous avons suivi une route côtière qui nous a mené jusqu’à Leonidion. C’est une petite cité entourée de falaises aux roches roses et dominée par le Mont Parnonas. Nous nous sommes baladés dans les ruelles étroites et biscornues avant de faire un arrêt ( obligé ) à l’aire de jeux du village.
N’ayant pas trouvé d’endroit adéquat pour la nuit dans les environs, nous avons fait quelques kilomètres en arrière pour dormir sur les hauteurs du petit port de Simpatiki.
Mercredi, direction Sparte par une route montagneuse et sinueuse qui suit une gorge , les températures ont légèrement baissé mais les paysages sont extrordinaires.
Sparte est une ville moderne avec 2 avenues principales rectilignes et perpendiculaires sans grand intérêt. Nous sommes tout de même allés visiter le musée de l’huile et de l’olive, qui a bien sûr intéressé Tilden ( il adore les olives !!!!!! ).
Nous avons ensuite fait quelques kilomètres de plus pour dormir sur le parking du site de Mystra pour commencer tôt la visite le lendemain matin.
DSCF1181
Mystra est un des plus beaux sites du Péloponnèse et nous avons mis plus de 4 heures à le visiter. En nous levant le matin, nous avons l’aimable visite d’un monsieur de la sécurité civile française qui nous a donné quelques informations pratiques sur la Grèce et les sites à voir. Ensuite nous avons commencé la visite par l’entrée haute. Après 20 minutes d’ascension, nous sommes arrivés au château franc et avons déambulé à travers les ruines. De là haut, nous avions une vue magnifique sur la plaine de Sparte.
Nous sommes ensuite descendus jusqu’au palais du Despote qui est en pleine reconstruction et qui ne se visite pas encore.
Une pause déjeuner bien méritée après ses 2 heures de marche s’impose (et surprise des oranges étaient déposées sur notre pare brise !! On suppose que c’est le monsieur de la sécurité civile). La visite continue en début d’après midi par la partie basse. Nous visitons d’abord la Métropole et son petit musée. Elle a été construite au 13ème siècle et selon la légende ce serait là que Constantin Paléologue fut sacré dernier empereur de Byzance en 1448. Dans le musée on a pu admiré des poteries, des bijoux ou bien encore des fragments de cheveux et de vêtements d’une princesse de Mystra.
Notre balade nous conduit ensuite au monastère de la Pantanassa encore habité par des religieuses. Nous en avons d’ailleurs croisé une, très aimable qui nous a salué en français.
Il est 15 heures, notre visite se termine, ça tombe bien le site va fermer. C’est vraiment impressionnant de se balader dans cette ville presque fantôme, située dans un cadre exceptionnel.Nous sommes ravis de notre journée.
Nous reprenons la route vers 16h en quittant nos amis marseillais pour quelques jours, et prenons la direction de Monemvassia.
DSCF1245
Aujourd’hui nous avons donc visité ce village médiéval ( kastro ) caché derrière un promontoire rocheux, enserré de remparts plongeant dans la mer et relié à la terre ferme par une digue (où nous avons dormi à côté d’autres campings cars). On a commencé par une marche d’1 km avant d’atteindre le site. Le nom de Monemvassia signifie « la seule entrée ». Les ruelles sont étroites et enchevêtrées. Les rares personnes que nous avons croisées, étaient des ouvriers qui restaurent en permanence la veille ville. Pour l’histoire : Guillaume de Villehardouin, en 1249 dut assiéger pendant 3 ans cette place forte byzantine pour la conquérir. Monemvassia passera ensuite entre les mains du pape, des vénitiens et des turcs qui y resteront jusqu’en 1821.

Ce soir nous dormons à nouveau sur la digue ( où le vent souffle tellement fort qu’ on se croirait en pleine mer ) et c’est soirée crêpes!! Demain après un tour de marché nous reprendrons la route.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *