2 merveilleuses journées à Copenhague

Mardi matin, nous nous sommes rapidement préparés et nous avons commencé notre périple afin de nous rendre à l’aéroport : 15 minutes de marche + 40 minutes de bus + 5 minutes d’un autre bus + 15 minutes de métro + 30 minutes d’un autre métro.
Nous sommes arrivés avec 1 heure d’avance, les enfants ne tiennent plus en place et à 13h30 l’explosion de joie : Papa ( Papé ) et Maman ( Mamée ) viennent d’arriver !!!!
Nous avons tout d’abord été mangé et ensuite nous sommes allés à l’hotel pour déposer leurs bagages afin de commencer la visite de Copenhague. Les enfants n’arrêtent pas de parler et ne les lâchent plus !!

Nous sommes allés en premier dans un endroit insolite :le quartier de Christiana. A l’origine c’est une ancienne base militaire abandonnée et qui a été occupée par des squatteurs à partir de 1971. Christiana s’est autoproclamée « ville libre », et abrite une communauté hippie, alternative et anarchiste. Il y a des règles à respecter et à ne surtout pas enfreindre : ne pas prendre de photo et ne pas courir. Des panneaux partout nous le rappellent notamment lorsque l’on pénètre dans la Green Light Zone ( dans cette rue, des hommes cagoulés vendent du cannabis et toutes sortes de produits dérivés, ils ont tous un petit stand ).
C’est une ambiance très particulière, les maisons sont colorées et taguées, c’est vraiment surprenant mais si mes informations sont exactes, ce territoire devra être restitué en 2017 à la ville de Copenhague selon un traité rédigé 10 ans plus tôt.
DSCF0004

Ensuite  nous avons pris le bateau bus pour aller voir la petite sirène, symbole de Copenhague. Pour l’anecdocte, il y a 38 ans Papa et Maman avaient fait un road trip en guise de voyage de noces. Ils avaient été contraints malheureusement de s’arrêter aux portes de Copenhague et n’avaient pas pu voir cette fameuse petite sirène. Donc 38 ans après c’est chose faite !!!
DSCF0046
C’est une statue de bronze réalisée par le sculpteur Edvard Eriksen et c’est sa femme Eline Eriksen qui servit de modèle. La statue originale a ensuite été donnée à la ville de Copenhague par le producteur de bière et fondateur de l’entreprise Carlsberg, Carl Jacobsen qui l’avait commandé à Edvard Eriksen après avoir été séduit par la grâce de la danseuse Ellen Price dans le ballet  » la petite sirène « .
Nous avons continué notre balade par les jardins du Castelet où nous sommes tombés sur une course à pieds, nous avons également longé les quais du vieux port avant de diner au restaurant dans la veille ville. Nous avons ensuite raccompagnés mes parents à l’hôtel et repris métro et bus pour aller dormir à notre camping car. Nous sommes arrivés à destination que vers 23 heures suite à une erreur d’arrêt de bus.

DSCF0072
Le lendemain matin, nous nous sommes donnés rendez vous en centre ville, nous avons commencé la journée sous la pluie et nous nous sommes  réfugiés au Château de Rosenborg. Nous avons tous beaucoup apprécié la visite de ce château construit entre 1606 et 1634 selon les voeux du roi Christian IV qui voulait bâtir un monument dans le style Renaissance danoise. Nous avons terminé la visite par le trésor royal : dans une pièce « coffre fort » on peut y voir couronnes et autres joyaux de la monarchie vraiment très impressionnants. Et petit plus, dans ce château aucune restriction pour les photos c’est rare!!

DSCF0115
Nous sommes  allés dans la veille ville avec ses rues commerçantes et ses édifices colorés pour notre pause déjeuner.
Nous avons ensuite continué à flâner dans le centre avant de nous rendre au musée dédié à l’écrivain Hans Christian Andersen ou plutôt à certains de ses contes. C’est un petit musée avec des scènettes animées représentant les personnages célèbres qu’il a crée. On y découvre aussi une partie de sa vie. Il est né à Odense en 1805 dans une famille très pauvre. Il est rapidement parti à Copenhague pour suivre des études peu brillantes, il écrit ses premiers romans et commence à avoir du succès et ensuite s’est mit à écrire les célèbres contes comme : la petite sirène, le vilain petit canard, les habits neufs de l’empereur, la petite fille aux allumettes et bien d’autres encore.

Nous sommes également passés devant l’entrée du Parc Tivoli. Ouvert en 1843, il s’agit d’un des plus vieux et des plus visités parcs d’attractions au monde. Nous n’y sommes pas allés ( nous irons dans un autre samedi et il est très attendu par les enfants ) et avons continué notre promenade. Nous voulions faire éventuellement le musée des sciences mais nous ne l’avons jamais trouvé alors à la place ce fut une balade sur l’ile du papier et dans les environs de l’opéra tout en verre, marbre et feuilles d’or. Cette île est un ancien lieu de stockage des papiers de presse , les entrepôts ont été réhabilités et servent aujourd’hui de sorte de  » laboratoire urbain ». les hangars accueillent des food trucks , il y a des transats , c’est le nouveau quartier à la mode.
DSCF0202
Nous sommes rentrés enfin d’après midi au camping car . Nous avons mangé ensemble dans notre maison roulante et les enfants ont découvert leurs nouveaux livres apportés par Papé et Mamée.  Mes parents sont ensuite rentrés à leur hôtel.

Jeudi matin nous les avons retrouvés pour un petit déjeuner très copieux avant de les raccompagner à l’aéroport.
Les enfants sont tristes et ne veulent pas les quitter mais dans quelques semaines maintenant tout le monde se retrouvera!!! Nous avons passé vraiment 2 merveilleuses journées en leur compagnie c’était génial!!

Nous sommes repartis en métro puis en bus afin de récupérer notre camping car et avant de partir de Copenhague, nous avons dû faire un petit détour par les urgences… Mais cette fois ci c’était pour moi!! En effet 2 jours plus tôt j’étais lourdement tombée sur le genou et le coude et la douleur ne passait pas. Ils m’ont fait passé 2 radios pensant au départ à une fracture mais finalement ce sont juste des grosses contusions, dans quelques jours tout sera rentré dans l’ordre.
Nous pouvons continuer notre route en direction de … LEGOLAND!!!!!!!!!!!!!!

Ps: Au Danemark tout est fait pour le vélo et les cyclistes sont prioritaires sur les voitures mais aussi sur les piétons… Gare à celui qui ose poser le pied sur la piste cyclable alors qu’un vélo arrive à toute vitesse!! Ils ne font attention à personne et seraient même désagréables… De plus, les trottoirs pour « piétons » sont très mal entretenus et parfois même dangereux voire n’existent pas!! Promouvoir le vélo oui mais il y a des limites.

2 réflexions sur “2 merveilleuses journées à Copenhague

  1. Le récit de vos aventures est toujours aussi intéressant à lire et nous donne à voir des aspects inattendus des villes et de leurs habitants .
    De belles photos de famille ! Bon courage LUCE pour ton genou . Bisous à tous les 4 .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *