La Slovaquie : Froid, Mines et randonnée

Nous sommes arrivés en Slovaquie mercredi après midi sans vraiment nous en rendre compte car nous avons juste traverser un pont enjambant le Danube.
Nous arrivons à Levice en fin de journée pensant trouver une aire communale pour campings cars mais il s’avère qu’il n’y en avait pas (à moins qu’on ne l’ai pas trouvé…), nous avons donc continué notre route pour nous arrêter au hasard en pleine campagne. Il fait froid, très très froid à tel point que nous avons été réveillés à 5h du matin par le bruit de la pompe : toute notre réserve d’eau se vidait car les températures étaient négatives !! C’est une sécurité pour éviter que toute la tuyauterie n’explose. (Il faisait – 5° dehors et 4° dans le camping car)
Nous sommes allés ensuite à Banska Stiavnica. Cette ville est classée au Patrimoine mondial de l’Unesco, elle est construite tout en hauteur et possède une multitude de rues pittoresques. Les belles maisons et les palais témoignent de son passé glorieux et de sa prospérité d’antan. Dans ses montagnes ont été exploitées des mines d’or et d’argent du 13ème siècle jusqu’au 19ème siècle.
DSCF4312
Après avoir un peu  » ramé  » auprès de l’office du tourisme pour obtenir les informations, nous avons visité une mine. Nous avons enfilé un manteau, un casque, pris une lampe et nous avons suivi un guide qui ne parlait que slovaque… Nous sommes un peu déçus car nous ne comprenons rien (on n’était pas tout seuls dans ce cas là, il y avait aussi 2 autres français employés chez PSA Sochaux et en mission pour 3 mois en Slovaquie). Finalement nous avons déambulé dans des galeries sombres et humides pendant plus d’1h en écoutant une voix monotone ( pour être honnête la langue slovaque n’est pas très agréable à écouter), les garçons quant à eux s’amusaient à compter les chauves-souris croisées.
DSCF4359
Nous avons repris la route en fin d’après midi, nous avons traversé les Basses Tatras ( montagnes slovaques ) , nous sommes passés par le col de Donovaly où nous avons même vu une piste de ski , les températures sont toujours négatives et nous nous sommes arrêtés sur le parking d’une taverne pour y passer la nuit. Nous en avons profité pour goûter les spécialités locales : soupe à l’ail et une sorte de gnocchis au fromage.
Le lendemain nous avons visité le village de Vlkolinec. Il s’agit d’un village traditionnel classé au Patrimoine mondial de l’Unesco qui compte une quarantaine de maisons construites en bois et en argile.
Ensuite nous nous sommes ravitaillés en eau directement à la source et avons accompli la mission gaz sans trop de difficulté ( les amateurs de camping car comprendront ) Nous avons continué notre route jusqu’à Spissky Hrad, il s’agit du plus grand château médiéval d’Europe centrale.
DSCF4431
Le soir nous avons dormi sur le parking à l’entrée du Parc National Slovensky Raj ce qui signifie « le Paradis slovaque ». En fait il s’agit du point de départ de nombreux chemins de randonnées.
Ce matin nous sommes partis dans l’idée « d’évacuer le trop plein d’énergie  » d’Aydan et Tilden. A votre avis mission accomplie ou non ?
Nous avons donc reçu notre plan et avons commencé un premier parcours dans les forêts slovaques mais des randonneurs aguerris nous ont déconseillé de prendre ce chemin car trop compliqué avec des enfants. Nous avons rebroussé chemin et avons emprunté un autre sentier. Nous rencontrons des slovaques qui nous servent un verre de schnaps ( il est 10h) car ils sont contents de rencontrer des français et pour nous souhaiter bon courage. En effet , le sentier se transforme vite en parcours d’obstacles : escalade , échelles , passerelles , ruisseaux… La route va être longue, les jambes commencent à piquer et on se demande ce que devait être le premier parcours…
DSCF4491
Après près de 3 heures de montée nous sommes redescendus par un chemin plus facile. En tout nous avons marché 5 heures et les enfants ont fini la randonnée en … courant !!!! Ils ont bien montré quelques signes de faiblesse à 1 ou 2 reprises mais une gorgée d’eau et un sandwich plus tard c’est reparti comme au début!!
On doit se résigner ils sont infatigables!!!

Demain nous reprendrons la route pour commencer à nous diriger vers Bratislava.

Clément en Bulgarie, Roumanie et Hongrie

Après presque trois mois passés en Grèce, Clément a fini son séjour dans ce pays par les visites du site d’Olympie et du lac de Stymphale.

DSCF1990
Clément devant le temple de Zeus.
DSCF2011
Clément devant l’entrée du stade d’Olympie.
DSCF2215
Clément est allé au lac Stymphale, il a observé les oiseaux mais n’a pas aperçu les oiseaux au becs d’aciers qu’Héraclès a combattu.
Ensuite on a traversé la Bulgarie, la Roumanie et la Hongrie.
DSCF3052
Clément s’est promené dans la forêt pétrifiée près de Varna, ce ne sont pas des arbres mais des rochers très vieux.

 

DSCF3116
Clément a vu le deuxième plus grand parlement du monde à Bucarest, la capitale de la Roumanie.

 

DSCF3303
Clément a visité le château de Bran ou « château de Dracula » en Transylvanie.

Il n’a pas vu en vrai Dracula mais juste un portrait.

DSCN2689

Clément est allé à Budapest , la capitale de la Hongrie. Il a beaucoup aimé cette ville. Il a aussi vu le parlement.

DSCN2690

Clément devant la bastion des pêcheurs.

Maintenant il est en Slovaquie pour de nouvelles aventures.

Nos derniers jours en Hongrie : du lac Balaton à Visegrad

Samedi matin , nous nous sommes réveillés sur les rives du lac Balaton. Il s’agit du plus grand lac d’Europe Centrale et c’est une destination touristique courue en été. C’est le weekend, il fait beau, nous ne faisons pas école et nous prenons notre temps. Les garçons ont pu faire une grande balade en trottinette et ont commencé à fabriquer, aidés de leur papa, un arc et des flèches avec du bois trouvé lors de la promenade.
DSCF4060

Nous avons repris la route en début d’après midi afin de nous rendre à Héviz. Cette ville possède un lac naturel , alimenté par des sources d’eaux chaudes aux vertus curatives. L’eau varie entre 23 et 25 degrés l’hiver et entre 33 et 36 degrés l’été. C’est la 2ème attraction touristique de Hongrie après Budapest. Nous ne nous sommes pas baignés et à la place nous sommes allés visité les jardins du château de Kezthely.

Dimanche nous avons rendez vous avec Baptiste et Sophie , le couple français rencontré en Roumanie à Rupéa sur le parking d’un château. Ils font du woofing pas très loin et ont 2 jours de congés. Nous nous retrouvons pour faire un marché avec que des producteurs locaux. Le marché est grand et c’ est un mélange de vide grenier et d’artisanat.
Nous pouvons y voir une « sculpteuse » d’oeufs , un fabricant de jouets en bois , des vendeurs de confiture maison ou bien encore des viticulteurs… Nous y avons passé toute la matinée et on en a profité pour goûter les spécialités locales.(langos, palacsinta et vins locaux)
L’après midi nous sommes allés sur la petite presqu’ile au milieu du lac Balaton à Tihanny précisément. (C’est pile en face de là où on a dormi le vendredi soir) Nous avons fait une randonnée à travers la campagne à la découverte de formations rocheuses et d’un lac intérieur. Les garçons ont pu courir, sauter ou bien encore grimper aux arbres.
DSCF4142
Après les spécialités hongroises , place aux spécialités bretonnes : soirée crêpes en compagnie de nos nouveaux amis.
Lundi matin , on s’est réveillés un peu tard , on a fait l’école et ensuite les enfants ont pu tester et jouer avec leurs arcs. En effet Baptiste, menuisier de profession, a fini d’affûter les flèches et ça fonctionne bien!!
Le temps passe vite, il est déjà 15h, chacun reprend sa route : Baptiste et Sophie retournent dans la famille qui les accueille à la ferme et nous direction le nord de la Hongrie à Ezstergom.
Nous avons dormi une nouvelle fois chez un concessionnaire pour camping car qui met à disposition gratuitement : électricité et douches chauffées avec en prime un gardien de nuit.
Le lendemain nous nous renseignons, car nous avons un pneu qui se dégonfle très régulièrement on est obligés de le regonfler tous les 2 jours… Nous allons à l’adresse indiquée , ils regardent notre pneu, le verdict tombe: il y a une vis plantée dedans. Ils nous l’ont réparé en 2 temps 3 mouvements et on est repartis pour 20000 km!!!
DSCF4186
Ensuite nous avons visité la ville d’Ezstergom, ancienne capitale de la Hongrie entre 972 et 1242 et surnommée la petite perle du Danube.
DSCF4210
On y trouve la basilique la plus grande d’Europe Centrale dont le dôme monte jusqu’à 100 mètres de hauteur.
Le roi Etienne 1er de Hongrie est né à Ezstergom en 975 et c’est lui qui a converti son peuple au Christianisme.
Nous sommes montés sur les hauteurs de la colline d’où nous avions une magnifique vue sur le Danube et la Slovaquie… En effet seul le fleuve sépare les 2 pays, le pont Maria Valéria qui fut détruit en 1944 par les allemands et reconstruit en 2011 permet de relier Ezstergom (Hongrie) à Sturovo ( Slovaquie) . D’ailleurs, jusqu’en 1920, cette ville faisait partie de la Hongrie et portait le nom de Parkany.
C’est l’heure du gouter et nous en profitons pour aller dans un salon de thé afin de tester les délicieux gâteaux hongrois.
Mercredi nous sommes allés à Visegrad , visiter un château médiéval . Pendant quelques instants j’ai pu neutraliser mes 3 loustics….
DSCF4277
Et ensuite nous avons été faire 2 tours de luges. On s’est vraiment bien amusés.
Nous avons repris la route en milieu d’après midi, emprunté le pont à Ezstergom et nous voilà arrivés en Slovaquie !!!!

Budapest : On est fans !!!!!!!

Mardi nous sommes partis de bonheur à la découverte de Budapest. C’est un jour de fête nationale ( Ils célèbrent la Révolution hongroise de 1848 ) mais il pleut et il fait très froid.
Nous avons pris d’abord le bus et ensuite le métro où nous avons rencontré un couple de français qui nous a indiqué que le Président Hongrois faisait un discours à Astoria. Nous sommes donc descendus à cet arrêt et nous nous sommmes frayés un chemin parmi la foule et les policiers pour  » apercevoir » le Président . Au moment de l’hymne nationale , tout le monde s’est immobilisé , c’était impressionnant. Les hongrois portent également tous une cocarde aux couleurs du pays. Il y avait aussi des chanteurs qui ponctuaient le discours. Nous avons continué notre chemin et sommes tombés sur une manifestation anti gouvernement. Nous avons ensuite rejoint des rues plus calmes et nous sommes arrivés devant le pont des Chaines. Ce pont est sans doute le plus beaux des 7 ponts de la ville qui traversent le Danube. Il a été construit de 1838 à 1849 pour relier les villes de Buda et de Pest . ( Ce qui a ensuite donné le nom de Budapest)
DSCF3823
Il a été détruit pendant la 2ème guerre mondiale et reconstruit à l’identique pour son centenaire en 1949.
Au delà de son architecture nous retiendrons aussi qu’au niveau de ce pont nous l’avons échappé belle. Nous nous apprêtions à traverser lorsque nous avons été témoin d’un accident. 2 voitures se sont heurtées violemment, le premier chauffeur a bien été sonné. Nous avons pris de ses nouvelles et une personne de la sécurité qui était à proximité à appeler les secours.
Un peu remués nous avons continué notre promenade. Ensuite frigorifiés, nous avons décidé d’aller nous renseigner pour les thermes et le bus qui fait le tour de la ville. Après avoir été chercher nos maillots de bains nous voilà aux thermes de Szechenyi. Les bâtiments sont magnifiques.
DSCN2611
Nous nous sommes baignés dans des eaux de 34 à 38 degrés c’est vraiment agréable. Nous avons également pris notre courage à demain pour aller dans le bain extérieur. L’eau est 34 degrés donc tout va bien mais pour sortir c’est une autre histoire : il fait 1 degré dehors et il pleut de la neige fondue.
Ensuite nous avons fait un tour sur le Danube en bateau afin de voir la ville illuminée et notamment le Parlement magnifique. C’est tard et fatigués que nous sommes revenus au camping car.

Le lendemain matin , après l’école nous sommes repartis à la découverte de cette ville. Nous avons pris un bus à étage pour avoir une vue d’ensemble. Nous sommes passés sur la place des Héros, sur les  » Champs Elysées  » de Budapest ( l’avenue Andrassy ), devant l’opéra et la citadelle et une horloge où le sable s’écoule pendant un an avant de se retourner….
L’après midi nous avons été visité le musée miniature : un plaisir pour les petits comme pour les grands. Ce sont des maquettes reproduisant des quartiers de Budapest avec une multitude de détails. On peut également activer des bruits , des lumières et des trains. Nous avons ensuite continué à marcher à travers la ville, , sommes passer devant la basilique Saint Etienne , assister à la  » relève de la garde  » ( beaucoup moins spectaculaire que celle d’Athènes) devant le Parlement.
Le soir nous avons passé une agréable soirée en compagnie d’un couple de français, Françoise et Patrick, en escale à Budapest pour quelques jours.

Jeudi matin, nous décidons de partir du camping ( nos 7 lessives sont faites et sèches ) et d’aller sur un parking gratuit à l’autre bout de la ville. Malheureusement c’est une information erronée. Nous allons donc au camping le plus proche car nous voulons encore profiter de Budapest. Nous avons été très bien accueilli , on nous a offert un verre de bienvenue et dans le prix est compris le petit déjeuner copieux!! Nous avons ensuite été au marché couvert , au bastion des pêcheurs
DSCF3966
et dans un labyrinthe…
La visite se fait dans le noir avec une lampe à pétrole à la main ( on ne le savait pas avant d’y aller ), on se balade dans les cryptes du château de Buda. Les enfants n’étaient pas très rassurés, surtout que nous y avons retrouver Dracula et que Tilden n’avait pas son ail avec lui… Il semblerait que le vampire ai été emprisonné là pendant 10 ans suite à sa capture par le roi Mathias.
Le soir nous avons mangé du goulash fait maison et livré dans notre camping car: Un délice !!!

Hier, avant de quitter Budapest que nous avons adoré, nous décidons de prendre le télésiège à côté du camping. Il nous emmène sur les hauteurs de Buda. Il y a beaucoup de chemins de randonnée et le belvédère offre une vue magnifique sur la ville et le Danube.
DSCF4007
Nous sommes revenus en début d’après midi au camping car , on nous a offert une bouteille de vin et nous avons repris la route pour aller au lac Balaton,le plus grand d’Europe centrale.

Nous avons découvert pendant 4 jours Budapest et ce qui est sûr c’est que nous y reviendrons !!!!

Nos premiers jours en Hongrie

Samedi matin nous avons repris la route pour nous rendre en Hongrie. Nous avons longé pendant un moment la frontière avec l’Ukraine avant de redescendre vers la ville de Satu Mare. Nous y avons fait le plein de courses et d’essence afin de dépenser nos derniers lei. La route est toujours difficile et petit détail en Roumanie , on traverse les voies ferrées un peu à l’aveugle… En fait il y a quand même un panneau stop mais pas de barrières pendant que le train passe ou de lumière clignotante pour prévenir que le train arrive. Tout le monde roule vite et dangereusement. Bref il faut faire attention sur les routes roumaines.

Nous arrivons vers 15 heures ( heure roumaine ) à la frontière et il y a beaucoup de monde. Après 45 minutes d’attente nous voilà en Hongrie!! On a changé d’heure , nous retrouvons le même fuseau horaire qu’en France. Cette journée nous a paru très longue du coup.
DSCF3661
Nous nous arrêtons dans la ville de Debrecen pour retirer de l’argent et visiter un peu. On se croit très riche car on a retiré 50000 forints !!!!! ce qui équivaut à 160 euros.( 1 € = 300 forints.) On est samedi après midi et la ville est pratiquement déserte : les magasins sont fermés et les grandes avenues vides de voitures donnent encore plus une impression de ville fantôme. Il va falloir qu’on se cale sur le rythme d’un nouveau pays.
Nous reprenons la route en fin d’après midi pour nous rendre à Hortobagy. Il s’agit d’une réserve ornithologique ( petite pensée pour Piet et Susan ainsi que pour Agathe et Pierrot voyageurs / ornithologues amateurs ).
Nous roulons sur une route toute droite au milieu de marécages et de roseaux, c’est tout plat et régulièrement on peut s’arrêter pour grimper dans des tours afin d’observer les oiseaux.
Nous arrivons à Hortobagy et nous trouvons un immense parking derrière des cabanes fermées de vendeurs de souvenirs.
On réussit même à se brancher, on est content, on va pouvoir mettre notre petit chauffage d’appoint car il fait très froid.

Le lendemain matin on est réveillés tôt pour 2 raisons : le décalage horaire nous perturbe un peu et les cloches ont sonné pendant 10 minutes puis pause de 5 min et elles ont de nouveau sonné pendant 5 minutes.
C’est dimanche, pas d’école, donc nous partons tôt visiter ce que nous pensions être une réserve ornithologique.
La première pièce que nous visitons est emplie d’oiseaux empaillés et en plus il y a une forte odeur. Nous passons vite à la suivante mais là c’est un couloir avec plusieurs portes vitrées où on peut voir des oiseaux entassés et tous plus mal en point les uns que les autres… Nous sortons et même constat dans les volières extérieures… Nous venons de prendre notre petit déjeuner et nos estomacs commencent à être retournés, nous sommes un peu choqués… Nous avons compris à la fin qu’il s’agit d’une clinique qui s’occupe des oiseaux blessés ça nous rassure un peu.
Malgré le vent glacial nous partons ensuite pour une longue promenade aux milieux des champs qui nous emmène à un petit zoo avec des animaux de la ferme. Là nous voyons des ânes, des chevaux, des oies , des poules mais aussi une espèce que nous ne connaissions pas… Des cochons orange , noir ou blanc mais avec des frisettes !!! ( Noëlle une amie , les a rebaptisé les  » mouchons  » on trouve que c’est bien trouvé : une mélange entre mouton et cochon !! )
DSCF3734
A la fin, dans une pièce il y avait des activités d’organiser pour les enfants. Ils ont pu faire un cavalier avec un rouleau de papier toilettes et du papier découpé et ils se sont déguisés en cavaliers hongrois. On trouve que ça leur va très bien. Et coincidence c’était aussi carnaval hier à Pleugueneuc !!
Les enfants étaient ravis de la visite !!
DSCF3752
Nous avons passé notre après midi tranquilles sur le parking , mais un peu fatigués par ce vent, entre jeux , webcams ( et oui on a réussi aussi à avoir du wifi !! ) , téléphone et dessins animés tout en dégustant des spécialités locales.

Aujourd’hui nous sommes arrivés à Budapest vers 15h30 et on n’ est pas très motivés pour prendre le bus puis le métro pour visiter la ville. On s’est posés dans un camping ( un peu cher ) mais il y a une machine à laver gratuite et des douches propres, grandes et chauffées!!!! Vous n’imaginez pas le plaisir que l’on a eu ce soir à prendre notre douche!! On enchaine donc les lessives , on en profite pour faire une 2ème session d’école et demain nous aurons toute la journée pour visiter Budapest. Et nous venons de découvrir que demain est un jour de fête nationale!!

Nuits fraîches dans les Carpates

Nous avons très bien dormi sur le parking de notre château avec notre garde  » rapproché « . Le lendemain matin après l’école, était prévu la visite du château mais nous avons rencontré un couple de français qui voyage aussi pendant un an en faisant des missions de woofing. Nous voilà partis à discuter autour d’un café , le temps passe et il est déjà midi.
Nous décidons de reprendre la route, sans faire la visite du château, direction Sighisoara car nous avons une surprise pour les enfants. Après le château de Dracula nous sommes allés manger dans le restaurant de Dracula !!! Moyennant quelques lei supplémentaires nous avons pu voir aussi sa chambre….
Il ne faut pas y aller pour la qualité de la nourriture mais plutôt pour le décor sympa. Nous en avons profité pour visiter la ville avec ses maisons colorées et ses rues pavées.

Nous avons ensuite roulé jusqu’à Praid à l’est de la Transylvanie afin de visiter la mine de sel. Nous avons demandé au gardien de la mine si nous pouvions dormir sur le parking mais il a appelé quelqu’un et après une longue attente un monsieur est arrivé et nous a proposé de dormir devant chez lui.

Mercredi matin nous voilà partis pour la mine de sel. Nous prenons d’abord un bus qui nous emmène à 120 mètres de profondeur . Ensuite on descend encore beaucoup de marches et on arrive dans un parc d’attractions !!!! Les mines sont toujours exploitées mais ils y ont également aménagé des jeux : Il y a des balançoires , des structures gonflables et de l’accrobranche !! Les enfants s’y sont essayés et nous ont impressionné !!!
Il y a également une salle de spectacle, une église , une bibliothèque et même des cours de gymnastique . On y vient aussi pour suivre des traitements contre les maladies respiratoires grâce à son air ionisé.
Après plus de 3 heures à nous amuser, nous sommes sortis et avons repris la route. Nous sommes dans les Carpates.
Nous traversons de multiples villages qui ne s’arrêtent jamais!! Les maisons sont magnifiques, toutes plus jolies les unes que les autres . Elles sont colorées , décorées , avec des toitures parfois en zinc et des entrées impressionnantes en bois sculptés.
Nous arrivons tard dans la soirée au village de Ciocanesti, élu plus beau village de Roumanie en 2014. Nous finissons par nous garer sur le bord de la route. On est dans les montagnes et il commence vraiment à faire froid : nous avons 5 degrés dans le camping car.

Le lendemain nous avons décidé de faire un détour en Bucovine pour voir 3 des plus jolis monastères du pays. Celui de Voronet est classé au patrimoine mondial de l’Unesco. Ils datent du 15èmes siècle , sont toujours habités et tous les murs extérieurs sont peints, c’est vraiment très joli.
Nous reprenons la route mais elle est en très mauvais état et on avance pas très vite. Nous nous arrêtons en fin de journée dans la montagne, il fait toujours froid et dehors il fait 0 degrés.

Hier nous avons continué à traverser les Carpates en empruntant la route 18 pleines de bosses et de trous. Nous sommes montés à 1400 mètres d’altitude et nous avons trouvé la neige !!! On s’est arrêtés à 2 reprises pour en profiter. Les enfants ont même fait un bonhomme de neige.
DSCF3595
Ils étaient supris car il y avait vraiment beaucoup de neige , on s’enfonçait parfois jusqu’au genou !! C’est la première fois qu’ils en voyaient autant!!
En fin de journée nous avons visité le cimetière  » joyeux  » de Sapanta. Les décorations des tombes sont faites à la main,sculptées dans le bois et mettent en scène les défunts dans leur vie quotidienne. Des épitaphes, écrites par leur soin avant leur mort, sont inscrites sur les stèles… façon d’aborder la mort avec une pointe d’humour et d’ironie.
DSCF3633
C’est Stan Ioan Patras, un artiste local, qui a eu l’idée de peindre les premières croix mortuaires après la Seconde Guerre mondiale. Rapidement, ces décorations sont devenues une tradition dans ce village des Maramures.
Hier soir nous avons dormi sur le parking du monastère de Sapanta avec l’autorisation des soeurs.

Aujourd’hui nous passerons une nouvelle frontière pour découvrir la Hongrie.

Le Château de Dracula !!!!!!!!!!!

Les enfants en parlent depuis maintenant un an et ce jour est enfin arrivé : nous allons visiter le château de Dracula!!!!

Mais avant cela, nous avons été voir le magnifique château de Peles. Il est fermé aux visites le lundi mais nous avons pu nous balader sur la terrasse. Sa construction a débuté en 1873, il a été commandé par le futur roi Charles 1er de Roumanie. Il est vraiment époustouflant et possède une des plus grandes collections de tableaux d’Europe.
DSCF3215
Nous avons repris la route et nous nous sommes arrêtés pour déjeuner dans la vallée. Nous sommes en train de manger et une voiture s’arrête juste à coté de nous, 2 hommes font le tour du camping car avant de venir nous voir. En fait ce sont des policiers en civil qui nous conseillent de partir rapidement car nous sommes garés à côté d’un quartier gypsy. Nous prenons tout de même le temps de finir notre repas et là nous voyons un cheval en liberté galopé tout droit sur notre camping car, il passe finalement juste derrière mais traverse la route et au même moment une voiture arrive… Le chauffeur n’a pas du comprendre grand chose car il n’a même pas freiné et le cheval a fini sa course dans le champ en face sain et sauf. Il est vraiment passé tout prêt.

Nous arrivons en début d’après midi au château de Bran plus communément connu sous le nom de château de Dracula.
C’est très touristique, il y a beaucoup de monde et de vendeurs de souvenirs.

Mais avant il faut vous préciser que même si les enfants attendaient cette visite avec impatience, Tilden commençait à appréhender et à avoir peur de croiser Dracula qui pourrait lui « sucer tout son sang » selon ses mots. Pour le rassurer nous avons acheté de l’ail et il a fait toute la visite avec sa gousse d’ail dans la main…
DSCF3246
On visite plusieurs pièces du château joliment décorées, un passage secret et en haut une salle est consacrée à Dracula. Elle explique les différences entre le personnage crée par l’écrivain Bram Stoker et le personnage historique Vlad l’Empaleur-Dracula ( ou Vlad Tepes de son vrai nom). On y voit d’ailleurs son portrait.
DSCF3277
Le premier surnom l’Empaleur lui a été attribué parce qu’il avait la cruelle habitude d’empaler les condamnés à mort et celui de Dracula lui vient de son père Vlad Dracul ( Vlad le Diable ) qui a reçu l’ordre du dragon de la part du roi de Hongrie. Depuis le Vème siècle le dragon est devenu le symbole du diable et Dracul signifiant Diable les gens avaient interprété qu’il s’était associé au diable. Ces personnages historiques ont vécu en Transylvanie et ont donc inspirés l’écrivain Bram Stoker et le château décrit dans son livre ressemble au château de Bran.
DSCF3304
Ce château a été également une résidence royale au cours du 20ème siècle. Le 1er décembre 1920, les autorités de la ville de Brasov ont fait don du château aux nouveaux souverains de la Grande Roumanie. Le reine Marie a fait procédé à plusieurs aménagements et c’est devenu sa résidence préférée. Son coeur est d’ailleurs conservé dans un tabernacle au sein du château. Lorqu’en 1947 le roi Michel 1er abdique, la princesse Ileana ( fille de la reine Marie ) est obligée de quitter le pays et de laisser le château à la charge de l’état. En 2009 celui ci a été restitué aux descendants de la famille royale.

C’est donc contents de notre visite ( et rassurés de n’avoir  » perdu  » aucune goutte de sang ) que nous repartons.
Mais au milieu des magasins de souvenirs il y a une attraction qu’Aydan a voulu faire : il s’agit d’un château hanté.
Vincent l’a accompagné et ils ont été quittes pour quelques frissons. Tilden a préféré rester sagement faire les boutiques avec moi étonnant???

Nous avons continué notre route, visité rapidement brasov et en fin d’après midi nous apercevons un joli château en haut d’une colline. Nous décidons de nous garer sur le parking pour y passer la nuit et  le visiter demain.
Pendant la soirée plusieurs voitures se sont arrêtées à côté de nous pour prendre le château éclairé en photo mais pas seulement… Ils se font aussi des selfies devant notre camping car…
Nous sommes enfin tranquilles , nous lisons des histoires aux enfants avant de les coucher mais on entend frapper à la porte… Il s’agit du gardien qui préfère que l’on dorme sur le parking en contrebas juste à côté de lui afin qu’il puisse nous surveiller. C’est très gentil de sa part et nous nous exécutons tout de suite.Une fois réinstallés nous finissons les histoires mais ça refrappe à la porte : à nouveau le gardien mais qui veut un café cette fois ci.
Maintenant les enfant dorment , le gardien a son café … on peut aller dormir!!!

La Roumanie 18 ans après…

Nous avons passé la frontière jeudi 03/03/2016 en milieu d’après midi. Notre arrivée en Roumanie s’est faite sous la pluie et dans le froid. Nous avons roulé jusqu’à Constanta pour trouver un bivouac pour la nuit.

Le lendemain nous avons visité la ville , il s’agit de la 2ème agglomération du pays. il pleut toujours mais on a équipé les garçons de bottes et de parapluie et nous voilà partis. Nous avons vu la mosquée Carol 1er qui est la mosquée la plus grande du pays, le musée d’archéologie et on s’est baladé sur le front de mer. Les monuments sont imposants mais beaucoup sont à l’abandon.
Nous avons repris la route après un déjeuner copieux pour nous réchauffer.

Nous nous sommes ensuite rendus à Nisipari. Pour la petite histoire , j’ai fait partie du comité de jumelage Plescop/Nisipari il y a quelques années et j’ai déjà eu l’occasion d’aller à 2 reprises en Roumanie : lorsque j’avais 16 ans et 18 ans.
Je n’ai plus de contact là bas mais je tenais à y passer. Le village n’a pas vraiment changé et j’ai même retrouvé la maison dans laquelle j’ai été accueillie !! Ca fait un peu bizarre quand même…
DSCF3101

DSCF3100
Nous avons ensuite roulé jusqu’à Bucarest la capitale. Nous sommes arrivés tard mais le camping était ouvert. Lorsque nous arrivons dans une grande ville , nous préférons aller dans un camping ou un parking sécurisé pour être plus serein . Par contre mauvaise surprise il est très cher pour pas grand chose. Nous décidons de rester que 2 nuits et donc de consacrer qu »une seule journée à la visite de Bucarest!! Ca va être sport !!!

Samedi nous sommes donc aller visiter la ville en taxi… On en profite car la course ne coûte que 5 euros, c’est plus confortable et surtout faut ménager le moral des troupes car on va encore bien marcher!!
Nous nous faisons déposer devant le parlement. Il s’agit du 2ème plus grand bâtiment administratif au monde!!
Les travaux ont nécessité la destruction de 520 hectares avec la démolition ou le déplacement d’une trentaine d’églises et de 7 000 maisons. Plus de 40000 personnes ont été expulsées et relogées dans des conditions souvent insalubres.
DSCF3114
En 1989, la « Maison du Peuple » n’est pas achevée à la chute de Nicolae Ceaușescu, qui n’aura ainsi pas eu le temps de réaliser son rêve. Elle est gravement pillée pendant la révolution de 1989. Le gouvernement provisoire décide tout de même de finir le projet de Ceaușescu, car il a d’ores et déjà coûté très cher.
Aujourd’hui il s’appelle la Maison du Parlement mais les gens l’appellent encore la Maison du Peuple.
Nous avons voulu le visiter mais il y avait vraiment beaucoup de monde donc nous avons continué notre visite de la ville.
A Bucarest il y a beaucoup de grands parcs, en même temps tout est grand et démesuré dans cette ville!!
Et bien sûr qui dit parc dit jeux pour enfants!! Aydan et Tilden étaient aux anges en découvrant tous les jeux!!
DSCF3119
Nous sommes allés ensuite jusqu’au vieux Bucarest. Nous avons fait une pause déjeuner dans un restaurant francais.
ce n’est pas que ça nous manque mais on trouvait ça drôle. Nous avons entendu la radio francaise ainsi que du Brel ou du Julien Clerc…

L’après midi nous avons déambulé dans les rues et avenues en admirant les monuments. On ne s’imaginait pas Bucarest comme ça : C’est assez bourgeois et aussi cher qu’en France. La ville est jolie mais gigantesque. Beaucoup de bars ou de restaurants portent des noms français.

En rentrant nous sommes passés devant l’arc de Triomphe et la statue du Général De Gaulle.

Aujourd’hui après un tour dans un immense centre commercial, qui nous a beaucoup fatigué car pas habitué, nous avons quitté Bucarest pour retrouver un peu la campagne, le calme et surtout une des étapes tant attendue par les enfants : la visite du château de Dracula !!!
Ce sera pour demain!!

Fêtes, traditions et particularités bulgares

Nous sommes bien tombés pendant notre séjour en Bulgarie car on a pu participer à 2 fêtes :
le 01/03/2016 la Baba Marta , le jour de la Martenitsa.
On vous avait dit qu’on avait vu des vendeurs de bracelets rouges et blancs un peu partout et bien en quittant le camping de Veliko Tarnovo la propriétaire nous en a offert un à chacun en nous donnant les explications :

DSCF2729 DSCF3074

Le 1er mars tous les Bulgares portent et offrent une « martenitsa », en guise de porte bonheur.
La tradition veut que l’on porte la « martenitza » autour du poignet, sur le revers de la veste ou dans la poche jusqu’à l’apparition du printemps ou dès que l’on voit une cigogne ou un oiseau migrateur on l’accroche à un arbre fruitier en fleurs.
Ça apporterait santé, bonheur et prospérité!!

La légende raconte que Khan Asparukh (le fondateur du premier royaume de Bulgarie en 681) avait promis d’envoyer à sa femme un fil blanc lié à la patte d’un pigeon dès que la bataille se serait terminée pour l’informer de la victoire. Au cours de cette bataille très longue et pénible Khan Asparukh fût bléssé au bras et des gouttes de sang tachèrent le fil blanc. Ce fût ainsi qu’apparut la première martenitsa, signe de victoire et de prospérité. C’était un 1er mars.

La martenitsa se présente sous plusieurs formes et de différentes tailles : en pompon, en petites boules, en petits personnages (le garçon Pijo et Penda la fille).
DSCF2999

– Le 03/03/2016 : Jour de la fête Nationale bulgare
Nous nous sommes arrêtés à Dobritch pour dépenser nos derniers leva avant de passer la frontière pour la Roumanie.
Nous avons pu voir que beaucoup de bulgares se promènent avec la drapeau national à la main et se baladent en famille.
Sur la place , il y avait une chorale traditionnelle et des personnes en costumes typiques dansaient avec les badauds.
DSCF3053
DSCF3055
DSCF3058

Pendant nos 10 jours en Bulgarie nous avons pu aussi remarquer quelques panneaux différents de chez nous :
DSCF2715
Et oui apparemment il est utile de préciser qu’il ne faut pas d’arme à feu…. DSCF3067

A bientôt pour de prochaines aventures en Roumanie!!

La Bulgarie d’Ouest en Est : de Sofia à la mer Noire.

Jeudi matin direction Plovdiv, la seconde ville du pays. La route fut longue car monotone : une grande ligne droite et un paysage plat. Nous arrivons en milieu d’après midi et comme à chaque fois que l’on arrive dans une ville en Bulgarie on fait le même constat : des barres d »immeubles plus laides les unes que les autres et qui vieillissent très mal. Il faut vraiment passer outre et chercher le centre historique qui ,lui, possède vraiment un charme. Nous nous baladons dans la ville en commençant par la grande artère piétonne (présente dans beaucoup de villes et où se trouvent également les ruines d’un stade romain) avec plein de vendeurs de Martenitsa, des petits bracelets fabriqués avec des fils rouges et blancs dont nous apprendrons la signification un peu plus tard!
DSCF2748
Puis nous nous dirigeons vers la vieille ville en passant devant la mosquée Dzhumaya, et devant un tournage de film indien: film policier apparemment car nous apercevons les accessoires (menottes, pistolets). Nous grimpons jusqu’à l’église de la sainte Vierge et l’amphithéâtre romain joliment rénové, puis nous arpentons la vieille ville par ses ruelles pavées et ses maisons musées des 18e et 19e siècles. Au bout nous arrivons à la citadelle Nebet Tepe, ce sont les ruines de la première fortification de la ville de la période Thrace.
En fin de journée nous reprenons la route direction Kalanzak, , il est tard et ne trouvons pas de bivouac, finalement nous avons passer la nuit sur le parking d’une station service ouverte 24h/24h. C’était notre  » première fois  » et on a bien dormi.

Le lendemain matin nous souhaitons visiter le tombeau Thrace de Kazanlak, classé au patrimoine mondial de l’Unesco et situé sur une colline en plein coeur de la ville. Malheureusement malgré la lumière, la porte est fermée de l’intérieur. Nous nous consolons dans une boutique vendant des produits à base de roses, la spécialité de la région. Après un passage au supermarché pour faire le plein de courses, une pizza sur le pouce et une partie de foot avec les enfants nous tentons à nouveau notre chance pour visiter le tombeau, sans plus de succès.
Déçus, nous reprenons la route, direction Veliko Tarnovo notre prochain point de chute. En chemin nous apercevons des panneaux indiquant des tombeaux thraces, et apercevons plusieurs tumulus au loin. Nous y allons plein d’espoir, mais arrivés devant l’entrée, un monsieur vient nous dire que c’est fermé (décidemment…).
Nous poursuivons notre route dans la montagne et par hasard nous décidons de suivre des panneaux et de nous arrêter à Chipka. Là se trouve le mémorial de la bataille de Chipka, qui opposa les Russes aux Turcs en 1877 et 1878 afin de libérer la Bulgarie. A l’intérieur de cette imposante tour se trouve un musée de la bataille et au sommet nous avons une belle vue sur la vallée mais le ciel est un peu gris pour en profiter pleinement. Sur la route nous apercevons également le monastère de Chipka visible de loin grâce à ses toits dorés et construit en mémoire des soldats russes morts à la bataille.
DSCF2804
En soirée nous arrivons au camping Veliko Tarnovo, situé à l’écart de la ville, il est fermé, mais la gérante d’origine écossaise nous accueille avec un grand sourire. Elle nous donne des informations sur la ville et la région et nous propose également de prendre notre linge sale. On l’a récupéré le lendemain matin sec et plié (Royal!! mais On va finir par prendre de mauvaises habitudes!! ).

Dimanche, c’est en taxi que nous nous rendons à Veliko Tarnovo qui fut la capitale de la Bulgarie médiévale. Nous arpentons les ruelles de cette ville construite le long des méandres de la rivière Yantra. Nous nous rendons à pied jusqu’à la forteresse de Tsarevets surplombée par l’église Saint-Spas, mais avant la visite nous nous arrêtons reprendre des forces dans un petit restaurant typique. C’est le weekend, il y a un peu de touristes bulgares, la promenade est agréable. Sur le chemin du retour nous nous arrêtons dans quelques boutiques d’artisans avant de rentrer au camping en taxi. Nous avons encore bien marché 6kms aujourd’hui, les enfants sont toujours aussi endurants.
DSCF2836
Lundi 29/02, Nous prenons la direction de Shumen afin de visiter le monument des 1300 ans de la Bulgarie érigé sous le régime communiste en 1981. Ce monument de béton gigantesque a été construit sur le plateau qui domine la ville et est visible à 30 kilomètres à la ronde ( information vérifiée par nos soins !! ). La visite est surprenante et grâce à un dépliant en français nous comprenons mieux la signification des statues en granit et des mosaïques situées sur les faces intérieures du monument.
DSCF2904
Ensuite nous nous rendons à Madara pour y admirer le « cavalier de Madara » sculpté à flanc de falaise à 23 mètres de hauteur et classé au patrimoine mondial de l’Unesco.
Nous avons dormi en contrebas du site sur le parking d’un restaurant fermé.

Le lendemain nous avons pris la direction de Nessebar. On fait plus de route qu’au début du voyage et les garçons trouvent parfois le temps long. Nous arrivons en milieu d’après midi dans cette ville qui compte le plus d’églises par habitants : plus d’une quarantaine!! La ville moderne est inintéressante et la vieille ville se situe au bout d’une digue ( ça nous fait penser un peu à Monemvassia en Grèce ). Nous sommes au bord de la Mer Noire mais déception pour Tilden car malgré son nom il s’est bien rendu compte qu’elle était en fait bleue… Je vous passe les mille et une questions qui ont suivi…
Après la visite nous reprenons la route afin de trouver un bivouac mais c’est bétonné de partout. Nous avons tout de même dormi au bord de la mer ( noire ) sur le parking d’un hôtel fermé mais avec accord du gardien de nuit.

Mercredi nous sommes allés voir la forêt pétrifiée à côté de Varna. La route pour y aller donne une impression étrange : il y a des prostituées tous les 200 mètres… Le site est gratuit et au milieu de nulle part. Il s’agit de rochers se dressant en colonnes aux formes insolites. Ils datent de plus de 50 millions d’années et ont été sculpté par l’érosion lorsque la mer s’est retirée.
Nous avons repris la route dans l’après midi pour nous arrêter à 1 heure de la Roumanie notre prochain pays!!