Venise, Burano et Murano

Nous avons passé 5 jours à Punta Sabbioni en face de Venise. Après le bus, le tram,le métro, cette fois ci nous avons pris le vaporetto pour aller visiter Venise. C’était une visite que toute la famille attendait avec impatience (surtout Aydan qui en avait parlé l’année dernière en classe) et Venise a tenu toutes ses promesses!!!!!!
Dès que nous avons débarqué, nous avons pu voir le fameux pont des soupirs et ensuite nous avons suivi le flot des touristes jusque la place San Marco.Nous nous sommes ensuite perdus dans les ruelles entrecoupées de multiples canaux. Nous avons également vu l’impressionnant pont du Rialto. C’est une ville magique !!!
Le lendemain, nous avons repris le vaporetto pour la petite île de Burano spécialisée dans la dentelle. Les maisons sont colorées et il y fait bon vivre. Nous avons particulièrement apprécié l’ambiance qu’il s’en dégageait. Ensuite direction Murano dont tout le monde connait la verrerie. Nous avons pu observer un « maitre » sculpté un cheval en 5 minutes. impressionnant!
Ensuite c’est beaucoup de magasins de souvenirs mais avec pleins de belles choses!!
Nous avons pris également 2 jours pour nous reposer au sein d’un immense camping avec parc aquatique. Il fait moins chaud et il y a beaucoup de vent mais on a pu en profiter quand même.
Hier soir pour notre dernière nuit en Italie, nous avons dormi à Cividale del Friuli, petite cité médiévale.

Aujourd’hui nous sommes rentrés en Slovénie où de nouvelles aventures nous attendent!!!

Saint Marin et Bologne

Nous sommes allés à Saint Marin : petit pays au milieu de l’Italie et plus ancienne République du monde. En fait, c’est une ville fortifiée au sommet d’une colline.
On nous avait indiqué un parking gratuit et ensuite nous avons pris le funiculaire pour aller visiter la ville.
Arrivés là haut, nous avons été surpris par le vent et la pluie mais cela ne nous a pas empêché de nous promener.
Il y a beaucoup de magasins pour touristes mais il y a aussi de magnifiques points de vue et un joli château.

Ensuite nous avons pris la direction de Bologne, ville étudiante et animée. La ville regorge d’édifices en briques rouges, les rues sont bordées d’arcades et les trottoirs décorés de mosaïques. Nous y avons circulé en bus; plus pratique notamment à cause des nombreux travaux. Mais contrairement à Rome; les bus de Bologne sont pile à l’heure voire même en avance !!
Nous avons profité de notre journée en ville pour faire couper les cheveux aux garçons … Un véritable carnage qui nous a pris plus d’1h et couter une fortune mais bon heureusement que ça repousse!!!

Ce weekend nous sommes à Venise!!

Les Abruzzes ou à la recherche de l’ours

Dimanche,nous avons passé la majeure partie de la journée sur la route . Nous avons quitté la plage pour se diriger vers les montagnes avec pour objectif de voir des ours. Nous avons suivi les conseils de Marc et Annie rencontrés à Matera.
Après un long trajet sur les routes sinueuses des Abruzzes et quelques bonnes averses, nous sommes arrivés en début de soirée au bord du lac de Barrea au milieu d’une forêt. La température a drôlement baissée : 20 degrés en moins!!
Nous avons eu la chance d’apercevoir des cerfs mais toujours pas d’ours. Nous nous sommes endormis au son du brâme des cerfs et autres cris d’animaux non identifiés.
Ce matin, lors de la récréation, nous nous sommes balader sur la partie asséchée du lac et avons rencontré des chevaux pour le grand bonheur des enfants.
Une fois l’école terminée, nous avons repris la route direction Gioia Vecchio. Nous avons garés le camping car derrière l’église où nous bénéficions d’une vue imprenable sur la forêt et la vallée afin de pouvoir enfin apercevoir des ours.
Après 2 heures d’observation, nous n’avons malheureusement pas vu d’ours… nous sommes un peu déçus mais avons apprécié le paysage.

Ce soir nous sommes de nouveau au bord de la mer mais impossible de se baigner car trop de vent et de vagues.

DSCF6219

Les Pouilles 2

Nous poursuivons notre périple et remontons tranquillement vers le nord. Nous nous sommes arrêtés à Lecce: Ville très agréable que Vince a particulièrement apprécié. Ensuite nous sommes allés à Alberobello ville typique des Pouilles avec ses maisons en toits coniques qu’on appelle « trulli ».
Et pour ne pas changer nos habitudes plage pour terminer la journée.

Le lendemain nous avons pris la direction de Trani (ville d’origine et conseillée par notre nouvelle amie Rossana) . Nous nous sommes arrêtés sur la route pour tester le petit déjeuner italien : capuccino et cornetti (comprenez croissant fourré au chocolat ou à la crème + confiture). Ce n’est pas cher mais pas exceptionnel. En effet on avait le plus grand mal à trouver de la brioche dans les magasins pour le petit déjeuner mais on appris que les italiens ne le prenait pas chez eux mais au bar tous les matins!!
Trani est une ville portuaire où il fait bon flâner. Nous nous sommes arrêtés dans un petit restaurant où nous avons sympathisé avec la gérante. Elle nous a fait déguster des petits poissons fris spécialité de la ville.
Le soir de nouveau plage mais avec une variante : du sable noir .

Nous ne nous lassons pas d’aller nous baigner matin et soir dans une eau à plus de 25 degrés.

Aujourd’hui nous avons suivi la route côtière et traversé une partie du Parc National de Gargano et dormons à Vieste.
Et devinez ce que nous avons fait ce soir????

Les Pouilles

Nous voilà rendus dans le talon de l’Italie ou autrement appelé  » les Pouilles ».
C’est une région où il fait chaud car nous avons en moyenne 35 degrés et le soir ça ne descend pas beaucoup.
Nous avons passé notre weekend à la plage et après direction Nardo, Leuca puis Torre del Orso. Là nous avons rencontré un couple franco / italien très sympa : Paul et Rossana. ils nous ont indiqué un site où l’on peut se baigner dans une grotte qui communique avec la mer. Très original !! Ils nous ont également donné plusieurs adresses utiles pour la suite du voyage.
Nous avons bien profité de l’immense piscine de l’hotel/village où nous sommes restés 2 nuits.
Tout le long de la route nous avons pu voir des champs d’oliviers à perte de vue mais Tilden se désespère de ne pas pouvoir les cueillir.( c’est son pêché mignon ).
Nous avons trouvé notre rythme : école,plage,visite, plage et devoirs . Voilà à quoi ressemblent nos journées en ce moment.

Matéra

Après avoir traversé les montagnes par des routes sinueuses et dormis au milieu de la forêt, nous arrivons à Matéra.
De loin la ville ressemble à un ensemble d’immeubles HLM qui cache un site classé au patrimoine mondial de l’UNESCO.
Après nous être stationnés, nous avons fait l’école aux enfants puis un bus nous a conduit à la vielle ville.
Et dès les premiers pas, nous avons été subugués par des points de vue magnifiques. Cette ville (candidate pour devenir capitale européenne de la culture en 2019) a été bâtie sur un plateau surplombant un ravin.

A mesure que nous grimpons ou descendons ces ruelles nous restons emmerveillés par le site, caractérisé par ses « sassis » ses habitations troglodytiques construites à flan de collines sont restés habitées jusqu’en 1958.
Demain nous prenons la direction des Pouilles.

DSCF5846

Paestum

Nous sommes arrivés à Paestum en fin d’après midi, direction la plage pour se détendre puis nous avons stationner dans une ferme en face du site archéologique. Après avoir acheté de la mozzarella et quelques autres produits locaux, nous avons fait une soirée crepês. (et oui on n’oublie pas nos racines!!!)

Après une nuit pluvieuse, nous nous réveillons avec le soleil au milieu des oliviers, et nous rendons sur le site de Paestum. Le site est ceinturé par 4 Km de remparts en excellent état où on peut admirer 3 temples grecques encore très bien conservés. La visite se termine par le musée avec une très belle collection issue de nécropoles et tombes découvertes autour de Paestum.

Nous prenons ensuite la route de Matéra en direction des Pouilles (le talon de l’Italie).

DSCF5833

Pompéi, le Vésuve et le volcan de Solfatara

Nous sommes donc allés voir le site archéologique de Pompéi. C’est immense et on a vraiment l’impression de se ballader au milieu d’une ville endormie. Il y a encore des fouilles et beaucoup d’endroits n’étaient pas accessibles. Nous avons passé presque 3 heures à déambuler au milieu de ces ruines .

Le lendemain nous avons pris un bus pour aller faire l’ascension du Vésuve. Une route très étroite en lacets nous emmène à 800 mètres du sommet. Le reste doit se faire à pieds. Malgré cette petite route, d’immenses bus arrivent à se croiser pour débarquer des centaines de touristes. (mais il faut avoir le coeur bien accroché). Après 20 minutes d’effort nous avons été récompensés par une vue imprenable sur le golfe de la ville de Naples et la découverte du cratère de Vésuve!!

L’après midi nous avons repris la route dans l’autre sens car nous avons entendu parler d’un volcan à 40 minutes de route où il y a encore des fumerolles et où on peut y dormir. Nous sommes arrivés à Pouzzuoli et avons dormi dans le cratère du volcan de Solfatara!!! Il y avait une petite odeur nauséabonde dû au souffre qui s’échappait mais rien de bien méchant. Après une baignade dans une piscine où nous étions seuls, nous sommes allés vsiter le cratère de jour et ensuite de nuit. Il y avait des jeux de lumières, de l’eau qui bouillait sous nos pieds et des fumerolles qui s’échappaient de la terre à plus de 160 degrés. C’était vraiment une super expérience. Par contre les enfants commencaient à s’inquiéter et pensaient que le volcan allait se réveiller…
Finalement nous avons très bien dormis et reprenons la route vers le sud direction le site archéologique de Paestum.

Rome

Nous nous sommes arrêtés 3 jours dans la capitale italienne. Nous avons dormi dans la banlieue sur un terrain dédié aux campings car et nous avons pris les transports en commun pour nous déplacer à travers cette ville très cosmopolite. C’était déjà une aventure en soi entre le tram vieillot, les bus bondés (voire archi bondés) et le métro. Les italiens nous ont surpris car pour éviter que les enfants ne se fassent écraser dans le bus, ils ont libéré des places ou partager leur siège avec Aydan, quant à Tilden, il a été assis d’office sur les genoux de différentes personnes pour son plus grand plaisir!! Ah oui et les horaires de bus n’existent pas !!! Le bus arrivera c’est sûr mais quand…
Vendredi fin d’après midi nous sommes allés voir le Colisée et avons mangé dans un restaurant (à éviter).
Le lendemain, nous avons repris nos fameux transports en commun et après une heure de trajet en bus, en métro et à pied, nous sommes arrivés au Vatican.
C’est vraiment très beau et intimidant. Tout au tour de la place il y avait une file d’attente. En fait soit vous attendez + de 2 heures dans cette file et vous pouvez visiter la basilique St Pierre gratuitement, soit vous acceptez la proposition des rabbateurs pour visiter le musée dans lequel il y a une petite porte secrète pour rentrer dans la basilique mais c’est 50€ par personne!!! nous n’avons fait ni l’un ni l’autre et avons juste profité de la place. Nous sommes ensuite repartis flaner à travers des ruelles pour trouver la fameuse fontaine de Trevi. Malheureusement pour nous elle était en travaux.
Le dimanche, nous sommes allés nous promener à la Villa Borghese : grand parc public où les romains aiment venir en famille. Nous avons fait un tour de rosalie qui a beaucoup plu aux enfants.
Pour résumé, Rome est une ville très sale et mal entretenue sauf dans les quartiers touristiques.
Nous reprenons la route lundi matin pour aller à Pompéi au Sud de Naples.

Le lac de Bracciano

Avant le tumulte de Rome, nous avons fait une halte au lac de Bracciano. Nous nous sommes installés dans un camping au bord du lac. Dès notre arrivée en fin de journée, nous nous sommes baignés, le lac est beau ; l’eau est à température idéale et se fut très agréable. Il est la réserve d’eau potable de Rome.
Nous avons récidivés le lendemain matin après l’école avant de nous rendre dans la capitale.
C’est l’une des étapes préférées des enfants.

DSCF5489