Fêtes, traditions et particularités bulgares

Nous sommes bien tombés pendant notre séjour en Bulgarie car on a pu participer à 2 fêtes :
le 01/03/2016 la Baba Marta , le jour de la Martenitsa.
On vous avait dit qu’on avait vu des vendeurs de bracelets rouges et blancs un peu partout et bien en quittant le camping de Veliko Tarnovo la propriétaire nous en a offert un à chacun en nous donnant les explications :

DSCF2729 DSCF3074

Le 1er mars tous les Bulgares portent et offrent une « martenitsa », en guise de porte bonheur.
La tradition veut que l’on porte la « martenitza » autour du poignet, sur le revers de la veste ou dans la poche jusqu’à l’apparition du printemps ou dès que l’on voit une cigogne ou un oiseau migrateur on l’accroche à un arbre fruitier en fleurs.
Ça apporterait santé, bonheur et prospérité!!

La légende raconte que Khan Asparukh (le fondateur du premier royaume de Bulgarie en 681) avait promis d’envoyer à sa femme un fil blanc lié à la patte d’un pigeon dès que la bataille se serait terminée pour l’informer de la victoire. Au cours de cette bataille très longue et pénible Khan Asparukh fût bléssé au bras et des gouttes de sang tachèrent le fil blanc. Ce fût ainsi qu’apparut la première martenitsa, signe de victoire et de prospérité. C’était un 1er mars.

La martenitsa se présente sous plusieurs formes et de différentes tailles : en pompon, en petites boules, en petits personnages (le garçon Pijo et Penda la fille).
DSCF2999

– Le 03/03/2016 : Jour de la fête Nationale bulgare
Nous nous sommes arrêtés à Dobritch pour dépenser nos derniers leva avant de passer la frontière pour la Roumanie.
Nous avons pu voir que beaucoup de bulgares se promènent avec la drapeau national à la main et se baladent en famille.
Sur la place , il y avait une chorale traditionnelle et des personnes en costumes typiques dansaient avec les badauds.
DSCF3053
DSCF3055
DSCF3058

Pendant nos 10 jours en Bulgarie nous avons pu aussi remarquer quelques panneaux différents de chez nous :
DSCF2715
Et oui apparemment il est utile de préciser qu’il ne faut pas d’arme à feu…. DSCF3067

A bientôt pour de prochaines aventures en Roumanie!!

La Bulgarie d’Ouest en Est : de Sofia à la mer Noire.

Jeudi matin direction Plovdiv, la seconde ville du pays. La route fut longue car monotone : une grande ligne droite et un paysage plat. Nous arrivons en milieu d’après midi et comme à chaque fois que l’on arrive dans une ville en Bulgarie on fait le même constat : des barres d »immeubles plus laides les unes que les autres et qui vieillissent très mal. Il faut vraiment passer outre et chercher le centre historique qui ,lui, possède vraiment un charme. Nous nous baladons dans la ville en commençant par la grande artère piétonne (présente dans beaucoup de villes et où se trouvent également les ruines d’un stade romain) avec plein de vendeurs de Martenitsa, des petits bracelets fabriqués avec des fils rouges et blancs dont nous apprendrons la signification un peu plus tard!
DSCF2748
Puis nous nous dirigeons vers la vieille ville en passant devant la mosquée Dzhumaya, et devant un tournage de film indien: film policier apparemment car nous apercevons les accessoires (menottes, pistolets). Nous grimpons jusqu’à l’église de la sainte Vierge et l’amphithéâtre romain joliment rénové, puis nous arpentons la vieille ville par ses ruelles pavées et ses maisons musées des 18e et 19e siècles. Au bout nous arrivons à la citadelle Nebet Tepe, ce sont les ruines de la première fortification de la ville de la période Thrace.
En fin de journée nous reprenons la route direction Kalanzak, , il est tard et ne trouvons pas de bivouac, finalement nous avons passer la nuit sur le parking d’une station service ouverte 24h/24h. C’était notre  » première fois  » et on a bien dormi.

Le lendemain matin nous souhaitons visiter le tombeau Thrace de Kazanlak, classé au patrimoine mondial de l’Unesco et situé sur une colline en plein coeur de la ville. Malheureusement malgré la lumière, la porte est fermée de l’intérieur. Nous nous consolons dans une boutique vendant des produits à base de roses, la spécialité de la région. Après un passage au supermarché pour faire le plein de courses, une pizza sur le pouce et une partie de foot avec les enfants nous tentons à nouveau notre chance pour visiter le tombeau, sans plus de succès.
Déçus, nous reprenons la route, direction Veliko Tarnovo notre prochain point de chute. En chemin nous apercevons des panneaux indiquant des tombeaux thraces, et apercevons plusieurs tumulus au loin. Nous y allons plein d’espoir, mais arrivés devant l’entrée, un monsieur vient nous dire que c’est fermé (décidemment…).
Nous poursuivons notre route dans la montagne et par hasard nous décidons de suivre des panneaux et de nous arrêter à Chipka. Là se trouve le mémorial de la bataille de Chipka, qui opposa les Russes aux Turcs en 1877 et 1878 afin de libérer la Bulgarie. A l’intérieur de cette imposante tour se trouve un musée de la bataille et au sommet nous avons une belle vue sur la vallée mais le ciel est un peu gris pour en profiter pleinement. Sur la route nous apercevons également le monastère de Chipka visible de loin grâce à ses toits dorés et construit en mémoire des soldats russes morts à la bataille.
DSCF2804
En soirée nous arrivons au camping Veliko Tarnovo, situé à l’écart de la ville, il est fermé, mais la gérante d’origine écossaise nous accueille avec un grand sourire. Elle nous donne des informations sur la ville et la région et nous propose également de prendre notre linge sale. On l’a récupéré le lendemain matin sec et plié (Royal!! mais On va finir par prendre de mauvaises habitudes!! ).

Dimanche, c’est en taxi que nous nous rendons à Veliko Tarnovo qui fut la capitale de la Bulgarie médiévale. Nous arpentons les ruelles de cette ville construite le long des méandres de la rivière Yantra. Nous nous rendons à pied jusqu’à la forteresse de Tsarevets surplombée par l’église Saint-Spas, mais avant la visite nous nous arrêtons reprendre des forces dans un petit restaurant typique. C’est le weekend, il y a un peu de touristes bulgares, la promenade est agréable. Sur le chemin du retour nous nous arrêtons dans quelques boutiques d’artisans avant de rentrer au camping en taxi. Nous avons encore bien marché 6kms aujourd’hui, les enfants sont toujours aussi endurants.
DSCF2836
Lundi 29/02, Nous prenons la direction de Shumen afin de visiter le monument des 1300 ans de la Bulgarie érigé sous le régime communiste en 1981. Ce monument de béton gigantesque a été construit sur le plateau qui domine la ville et est visible à 30 kilomètres à la ronde ( information vérifiée par nos soins !! ). La visite est surprenante et grâce à un dépliant en français nous comprenons mieux la signification des statues en granit et des mosaïques situées sur les faces intérieures du monument.
DSCF2904
Ensuite nous nous rendons à Madara pour y admirer le « cavalier de Madara » sculpté à flanc de falaise à 23 mètres de hauteur et classé au patrimoine mondial de l’Unesco.
Nous avons dormi en contrebas du site sur le parking d’un restaurant fermé.

Le lendemain nous avons pris la direction de Nessebar. On fait plus de route qu’au début du voyage et les garçons trouvent parfois le temps long. Nous arrivons en milieu d’après midi dans cette ville qui compte le plus d’églises par habitants : plus d’une quarantaine!! La ville moderne est inintéressante et la vieille ville se situe au bout d’une digue ( ça nous fait penser un peu à Monemvassia en Grèce ). Nous sommes au bord de la Mer Noire mais déception pour Tilden car malgré son nom il s’est bien rendu compte qu’elle était en fait bleue… Je vous passe les mille et une questions qui ont suivi…
Après la visite nous reprenons la route afin de trouver un bivouac mais c’est bétonné de partout. Nous avons tout de même dormi au bord de la mer ( noire ) sur le parking d’un hôtel fermé mais avec accord du gardien de nuit.

Mercredi nous sommes allés voir la forêt pétrifiée à côté de Varna. La route pour y aller donne une impression étrange : il y a des prostituées tous les 200 mètres… Le site est gratuit et au milieu de nulle part. Il s’agit de rochers se dressant en colonnes aux formes insolites. Ils datent de plus de 50 millions d’années et ont été sculpté par l’érosion lorsque la mer s’est retirée.
Nous avons repris la route dans l’après midi pour nous arrêter à 1 heure de la Roumanie notre prochain pays!!

Nos premiers jours en Bulgarie

Depuis que nous sommes en Bulgarie nous avons un peu de mal à trouver une bonne connexion internet mais ce soir on a un wifi à peu près correct donc on en profite pour vous raconter nos aventures bulgares!!

La Bulgarie infos pratiques : 1€ = 2 leva ( lev au singulier ) c’est pratique pour la conversion.
Pour rouler il faut acheter une vignette : 15€ pour 1 mois
Capitale : Sofia
1 café = 50cts ( La vie est moins chère qu’en France !!! )
Spécialités : la rose et le thermalisme……

Nous sommes arrivés lundi en fin d’après-midi en Bulgarie. Nous avons passé la frontière très rapidement contrairement aux camions coincés sur des dizaines de km… Côté grec, ils ont juste regardé nos passeports et jeté un coup d’œil dans le camping car et coté bulgare dès qu’ils ont vu qu’on était français ils nous ont laissé passer.

Le premier soir nous avons dormi sur le parking du monastère de Rojen, plus tranquille c’est difficile.
Nous sommes repartis le lendemain matin et en passant on a acheté du miel et du thé à la dame qui nous avait indiqué cet endroit la veille.
Quelques km plus loin nous avons fait une halte dans la plus petite ville de Bulgarie : Melnik . Aujourd’hui elle ne compte que 350 habitants mais il y a plus de 100 ans 20000 personnes y vivaient. Cette ville est également une réserve d’architecture Renaissance avec 96 monuments classés et sa spécialité est le vin.
DSCF2632
Nous ne sommes pas très loin de la frontière grecque mais le changement est frappant : la terre est orange et forme comme des  » pyramides  » de sable et les maisons sont totalement différentes.

Nous avons ensuite repris la route pour nous rendre au monastère de Rila. il s’agit du plus célèbre de Bulgarie et est classé au patrimoine mondial de l’UNESCO. Il est magnifique et les peintures sont splendides.
Dans la journée nous avions senti une forte odeur de gaz dans le camping car et on s’est rendu compte que nous avions une fuite au niveau de la cuisine… Dans le doute on a préféré ne pas l’utiliser et on a donc mangé froid mardi soir. Ça tombe mal car après les 20 degrés de Grèce nous avons les 8/10 degrés de Bulgarie. Et puis ce n’est pas comme ci on avait dormi 5 jours avant chez un concessionnaire pour camping car…
DSCF2648
Mercredi nous décidons donc de nous rendre à Sofia dans l’espoir de trouver un garage capable de réparer notre problème.
Après un peu plus de 2 heures de route nous arrivons dans la capitale bulgare. On se perd sur le pseudo périphérique, dans les rues pavées, on trouve finalement le parking repéré sur internet pour passer la nuit mais on est en centre ville et personne ne parle anglais pour nous aider. Nous décidons de repartir sur le périphérique et là on voit plusieurs campings cars entreposés, on s’arrête pour demander de l’aide et le monsieur nous indique un concessionnaire un peu plus loin.
Nous sommes accueillis par le patron en personne et qui plus est, parle un français parfait!! Il nous propose de rester dormir dans son parking sécurisé avec un gardien de nuit et nous dit que ses mécaniciens regarderont ça dès le lendemain à 8h30.
Le lendemain matin , le camping car est au garage et on nous conseille de prendre un taxi pour visiter la ville, plus simple et peu coûteux. 5 minutes plus tard le taxi est là , le patron donne les instructions et le taxi nous donne son numéro de téléphone : c’est lui qui nous ramènera aussi ce soir!!!
DSCF2649
Nous commençons donc notre visite de Sofia par la cathédrale Saint Alexandre Nevski: On la voit de loin avec le dôme principal recouvert d’or ( 8kg au total ). On ne pourra pas visiter grand chose car la police installe un périmètre de sécurité et des caméras de télévision s’installent. Nous avons continué par la tombe du soldat inconnu, l’église russe Saint Nicolas, le marché couvert… Les bâtiments nationaux sont immenses et magnifiques. La ville est agréable, il y a pleins de jardins et on s’y retrouvent facilement. On a marché toute la journée à travers Sofia et un appel plus tard notre taxi nous a ramené à bon port.(1 h de trajet quand même à cause des embouteillages)
Lorsque nous récupérons notre camping car, il est réparé et prêt à reprendre du service .
Nous sommes rassurés et pouvons continuer notre voyage.